Maquettes : les instruments du géomètre

Les maquettes présentées dans cette page font partie d’une collection que nous avons réalisée à partir de 1995, surtout après 1999, à la suite de notre participation au colloque international qui s’est tenu à l’Université de Saint-Etienne (Loire), sur le thème « Autour de la Dioptre d’Héron d’Alexandrie« .

La groma- ou équerre d'arpenteur- collection C.L.

La groma- ou équerre d’arpenteur- collection C.L.

Parmi  ces instruments, la groma ou équerre d’arpenteur est des plus connus, bien qu’on en ait retrouvé qu’un exemplaire à Naples. Il fut l’instrument de base pour le relevé des cadastres.
Plus pratique, moins encombrant, mais moins précis, l’équerre d’arpenteur dont un exemplaire a été retrouvé en 1998 et présenté au colloque de Saint-Etienne par ses découvreurs Georges Marchand, Hervé Petitot et Laurent Vidal.
Pour niveler, c’est-à-dire repérer l’horizontale, les dioptres, instruments de visée oculaire dont la précision était limitée entre autres par les qualités physiologiques de l’oeil. Pour repérer avec précision des pentes faibles, de l’ordre de moins d’un mètre par kilomètre, on leur a préféré les niveaux à eau à longue portée (une longueur de 50 m de tuyaux ajustés et terminés par deux branches verticales surmontées d’une burette en verre). Voir les limites du système oeil-chorobate pour l’implantation de l’aqueduc de Nîmescliquer

Pour en savoir plus clic

RETOUR

 

 

maquette de la dioptre d'Héron, ancêtre du théodolite

maquette de la dioptre d’Héron, ancêtre du théodolite

Maquettes- collection C. Larnac- Quelques instruments du géomètre gallo-romain : De droite à gauche le chorobate (échelle 1/20), la sauterelle, la balance à eau, la double équerre

Maquettes- collection C. L.- Quelques instruments du géomètre gallo-romain :
De droite à gauche le chorobate (échelle 1/20), la sauterelle, la balance à eau, la double équerre