Les matériaux

La construction d’un aqueduc, d’un pont, d’un siphon nécessite des moyens matériels, dont la possession de matériaux. De matériaux fournis par la nature (pierre, argile, bois, sable) et de matériaux fabriqués à partir de minerais, de pierre, de sable par exemple.

Les pierres sont extraites des carrières, sur la presque totalité du parcours de l’aqueduc, plus ou moins dures selon leur origine,
L’argile se trouve au coeur du parcours. Des noms l’évoque : Argilliers, Clos des Touillers
Le bois pour le gros oeuvre (échafaudages, fabrication des cintres, fabrication des instruments de traction, de levage, fabrication des barges) pouvait provenir par flottage des forêts cévenoles,
On extrayait des minerais de fer indispensables à la fabrication du métal dans des mines du massif Central. Sans fer, pas d’aqueduc.
La chaux s’obtenait par la calcination de la pierre calcaire dont la garrigue est recouverte,
Le sable qui entrait dans la composition du béton de tuileau abonde le long des plages des rivières, ou dans les carrières.

 

Voir louve, arches du pont du Gard, chantier, instruments d’arpentage, instruments de nivellement, pierre

Pour faciliter vos recherches, nous vous invitons à consulter le lexique : cliquez ici- clicou informez nous, cliquez là : clic.


RETOUR vers sciences techniques

ou RETOUR vers page d’accueil