instruments d’arpentage

Parmi ces instruments, l’instrument de base est la groma dont on n’a découvert qu’un seul exemplaiRestitution de la groma. Source : le coloque de Saint-Etienne (1999) et l'unique exemplaire exposé au musée d'archéologie de Naples  re dans les ruines après l’éruption volcanique du Vésuve, en 79 après J.-C. (exposé actuellement au musée archéologique de Naples).
Les
équerres d’arpenteur portatives, insensibles au vent mais moins précises, complétaient la panoplie du librator. A ces instruments classiques, on peut ajouter tous ceux qui, portatifs, présentent la particularité de s’ouvrir comme la sauterelle (ou fausse équerre)

Plus tard, vers le milieu du Ier siècle après J.-C., la dioptre d’Héron d’Alexandrie deviendra, par sa conception, à la fois instrument d’arpentage et instrument de nivellement, un instrument idéal pour le géomètre. Elle subsistera dans sa forme, à quelques perfectionnements près, jusqu’au XVIe siècle où l’utilisation des lentilles optiques accordera l’avantage au théodolite qui existe encore de nos jours, bien que depuis quelques années il soit considérablement amélioré par les techniques modernes des rayons lasers et du GPS.

Pour faciliter vos recherches, nous vous invitons à consulter le lexique : cliquez ici- clicou informez nous, cliquez là : clic.


Retour vers sciences et techniques
Retour vers page d’accueil