Les échancrures des piles du Pont du Gard

Au cours du XIVe siècle,  le vieux pont romain fit l’objet de redoutables dégradations. On échancra cinq piles du deuxième niveau pour laisser passer les mulets bâtés, d’une rive vers l’autre. Le schéma ci-dessous, exprime une hypothèse personnelle conforme à plusieurs textes et aux observations des archéologues :
Etat 1 – les piles avant le creusement des échancrures
Etat 2 – milieu du XIVe, on une échancrure sur cinq piles du deuxième niveau du pont
Etat 3 – Fin XVIIe, début XVIIIe, on rempiète les piles et on compense la place perdue en
dressant des encorbellements
Etat 4 – Vers le milieu du quatorzième siècle, Pitot construit le pont routier
Etat 5 – De 1855 à 1859, on bouche les échancrures20.3.évolution de la silhouette des piles du deuxième niveau Model _(1_)

Pour en savoir plus, consulter la page « Les échancrures, un point faible« 

RETOUR

Ce contenu a été publié dans Culture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.