Lexique

  • Académie Pont du Gard..
  • Zuhause, deutsche Sprache.
  • Affouillements- Cavités subaquatiques causées par les courants d’eau.
  • Arches – Demi-cercle en pierre qui distribuent la masse de la construction située au dessus.
  • Arche majeure – la plus large.
  • Atelier – groupe de travail sur un sujet restreint.
  • L’aqueduc depuis 1914..
  • Activités de l’association pour l’année 2015-2016.
  • Appareil – grand, moyen, petit appareil. Désignation des blocs qui entrent dans la construction.</h6
  • Aqueducs des Alpilles (d’Arles et de Glanum).
  • Arches – Les arches du pont du Gard..
  • Arches – Les arches majeures du pont du Gard..
  • Arrière-bec – Protection arrière d’une pile destinée à dissiper les courants transmis.
  • Association Thalassa – organise des voyages culturels adaptés aux écoles.
  • Audio sur « Il était autrefois avant le pont du Gard.« 
  •  Avant-bec – protection maçonnée qui protège les piles du courant incident.
  • Balouzière – nom de la colline qui borde le Gardon en amont du pont du Gard en sa rive gauche. Balouzière est une déformation continue de « val d’yeuses (vallée des chênes verts) », « val d’yeusière », « Balauzière », Balouzière ». Voir formule empirique de la Balouzière..
  • béton de tuileau ou béton romain- béton étanche composé de sable, de chaux et de débris de briques, de tuiles, de céramiques.
  • Boulidous – Exsurgences – ou sources- temporaires situées en dessous de l’exsurgence principale.
  • Boutisse – Pierre horizontale, en façade, en saillie qui supportait plateau et échafaudages.
  • Brassier – ouvrier agricole qui travaille avec ses bras.
  • Bugadières – ou « lessiveuses », lavandières en provençal.
  • Cabestan – Un treuil dont l’axe est vertical.
  • Cadrans solaires.
  • Cadrans solaires (construire un cadran solaire mural, vertical).
  • Calepin – plan de travail à exécuter (feuille de route).
  • Carnet d’adresses – Il s’agit des adresses que nous avons utilisées dans le site ou des adresses utiles à l’hébergement des visiteurs.
  • Carrière de l’Estel – La principale carrière d’où on a extrait les pierres du pont du Gard et des ouvrages romains alentour et du pont routier, dit pont Pitot.
  • Castellum– Bassin distributeur d’eau.
  • Château de Saint Privat.
  • Chanfrein – partie supérieure du cuvelage.
  • Chèvre – Appareil de levage, facile à déplacer, pour soulever les pierres.
  • Chiffres (pont du Gard en chiffres).
  • Chorobate – Instrument de nivellement décrit par Vitruve.
  • CIAP– Centre d’Interprétaion de l’Architecture et du Patrimoine de la ville de Nîmes.
  • C.I.D.S. (Comité Intercommunal de Défense du Site du pont du Gard).
  • Cintre – Forme en bois destinée à supporter les voussoirs jusqu’à complète exécution d’une voute ou d’une arche.
  • Classes de patrimoine.
  • Claveau – ou voussoir- pierre taillée en forme de coin, constitue les éléments d’une voûte Compagnons du Devoir – ou « du Tour de France ».
  • Clé de voûte – c’est le claveau central et terminal de l’arc.
  • Comité d’Orientation Scientifique du site du pont du Gard – Rassemble une vingtaine de personnes chargées de veiller à la qualité des travaux ou des transformations effectuées.
  • Concrétions – Couches calcaires déposées sur les parois de la canalisation.
  • Contrefort – renfort latéral qui s’oppose aux forces de poussées communiquées par la masse d’une voûte.
  • Crues du Gardon.
  • Culée – Massifs de maçonnerie ou élément naturel (collines) qui maintiennent les poussées latérales d’un monument.
  • Cuvelage – surface hydraulique utile de l’aqueduc : les parois (piédroits et le radier).
  • Cycle d’information et de réflexion sur le pont du Gard et l’aqueduc de Nîmes.
  • Datations.
  • Débit de l’aqueduc.
  • Dioptre – appareil antique de nivellement : l’équerre sur le terrain.
  • Distance orthodromique- ou distance « à vol d’oiseau » – C’est la distance la plus courte d’un point à un autre, c’est-à-dire, la longueur du plus petit des arcs du grand cercle terrestre qui passe par ces points.
  • Documents – (nos propres documents).
  • L’eau à Nîmes.
  • Échancrures.
  • Écoinçon – Partie maçonnée comprise entre deux arcs.
  • Émile Espérandieu – l’auteur de référence du pont du Gard (1880-1939).
  • Encorbellements – construction en saillie (Capitelles) ou en façade.
  • Enquête publique – Article du Canard enchaîné.
  • EPCC – Établissement Public de Coopération Culturelle, gestionnaire actuel du site du pont du Gard.
  • Épisode cévenol – violent orage qui cause des crues des rivières au sud des Cévennes, à toute période de l’année, en particulier au début de l’automne.
  • Équerre d’arpenteur – permet de déterminer des angles sur le terrain- Précision moyenne.
  • Érosion régressive. L’eau creuse sa vallée en reculant.
  • Escoude – nom d’origine locale du pic pour extraire la pierre.
  • Étrésillon – Pièce de bois ou bâties pour contreforter deux parties.
  • Exposition (Maquettes.)
  • Extrados – Partie convexe extérieure à la voûte.
  • Exposition (Panneaux.)
  • Exsurgence – source. A la différence de la résurgence qui caractérise un cours d’eau qui coule à l’air libre, devient souterrain puis ressort à l’air libre.
  • Façade occidentale du pont du Gard.
  • Façade orientale du pont du Gard.
  • Formule empirique de la Balouzière. Cette formule empirique donne le débit d’une crue du Gardon, exclusivement en amont du pont du Gard, au lieudit la Balouzière.
  • Gardon – rivière : le Gard.
  • Gnomon – Bâton planté verticalement sur le sol.  A l’origine des calendriers et des cadrans solaires.
  • Grand appareil – Gros blocs de pierre, pouvant dépasser une tonne.
  • Grande expo – dans le site du pont du Gard.
  • Groma – ou ferramentum – Instrument d’arpentage- C’est l’équerre sur le terrain.
  • Héron – (Formule de) pour calculer l’aire d’un triangle en fonction de ses côtés.
  • Hydrauliquedébit.
  • Hydrologie – situation hydrologique : à Remoulinsà Anduze..
  • Hodomètre ( ou odomètre) – à voir aussi.
  • Il était autrefois avant le pont du Gard.
  • Imposte – Base des arches située selon le diamètre horizontal.
  • Jambage – montant vertical d’une ouverture surmontée d’un linteau.
  • « L’aqueduc du pont du Gard – huit itinéraires de découverte d’Uzès à Nîmes » à voir également.
  • liant- matériau qui lie les agrégats (mortier).
  • Librator – géomètre- architecte Ouvrages (livres.)
  • Lièvre (du pont du Gard) – Emblème phallique gravé sur le pont du Gard- Pour protéger du mauvais oeil.
  • Linteau – Bloc posé sur les jambages d’une ouverture pour supporter les masses au-dessus.
  • Louve – Appareil de préhension des blocs de pierre.
  • Martellière – Ouverture pratiquée au bas d’une canalisation pour utiliser son eau.
  • Masse du pont du Gard.
  • Matériaux.
  • Mât romain (ou chèvre).
  • Maître-compagnon – Ouvrier accompli apte à réaliser une œuvre.
  • Maître d’oeuvre – L’architecte qui dirige un chantier.
  • Maître de l’ouvrage – fait construire une œuvre.
  • Moellon – Pierre facile à transporter, sans matériel particulier – quelques décimètres</sp/an>.
  • Mortier- Mélange d’eau, de sable et d’agrégat (sable ou gravier ou débris de céramique).
  • Météo – Le temps qu’il fait dans la région de Nîmes-Courbessac peut être connu à tout instant sur notre site.
  • Moulins – ou « usines ». Une trentaine de moulins à eau qui faisaient travailler 1200 personnes, fonctionnaient à l’énergie hydraulique, avant l’invention des énergies électriques et thermiques.
  • « Mur-bahut » ou « mur aqueduc »- Supporte la canalisation lorsque sa hauteur ne dépasse pas une dizaines de pieds romains ( 3 mètres environ).
  • Néolithique – Âge de la pierre nouvelle ou pierre polie. A partir du VIIe siècle av. J.-C. dans nos régions. L’homme devient cultivateur-éleveur- Progrès techniques.
  • Nîmes la Rome française.
  • Opus – ouvrage- la forme de et ouvrage.
  • Oppidum – place forte, protégée par sa situation géographique (île, cap, marais, souvent colline mais pas  toujours). Pluriel oppida ou oppidums (forme francisée).
  • Paléolithique – Âge de la vieille pierre dite pierre taillée. Plusieurs centaines de milliers d’années : 2,5- 3  millions d’années, l’homme prédateur, chasseur-cueilleur. Dans nos régions : vestiges dans les Pyrénées Orientales- Homme de Tautavel.
  • Parement – Partie superficielle, visible d’un mur.
  • Pendage – Plan incliné d’un lit de pierre.
  • Petit appareil – Moellon de quelques décimètres.
  • Piédroit – ou pied-droit- parois verticales de la canalisation.
  • Pierre de taille – Pierre de grande dimension.
  • Plan du site.
  • Ponceau – Pont de petites dimensions.
  • Pont Pitot – c’est le pont routier qui jouxte le pont du Gard- du nom du son constructeur.
  • Pouvoir séparateur de l’oeil – angle minimal sous lequel on peut distinguer deux points ( 1′ d’angle pour l’oeil, soit 1 mm vu à 3 m).
  • Propriété intellectuelle.
  • Protohistoire – Période des civilisations  qui précède l’écriture – Âge du fer.
  • Quatrième dimension – C’est le temps. Le temps fait l’histoire.
  • Queue d’aronde – En forme de queue d’hirondelle – Se dit d’une forme d’ajustage.
  • « Racontez-moi le pont du Gard. « 
  • Rachaland -ou brassier- Ouvrier agricole qu travaille avec ses bras.
  • Radier – Recouvre le fond de la canalisation.
  • Regard – Ouverture maçonnée verticale qui permet débouche sur la canalisation.
  • Rein (d’un arc) – partie à peu près médiane d’une voûte. Un des points faibles de la voûte.
  • Rempiètement – reconstruction du pied d’un mur ou d’une pile endommagée.
  • Sondage – fouille de petites dimensions pour tenter de découvrir des vestiges.
  • Solin – Raccord d’enduite entre le radier horizontal et les piédroits verticaux.
  • Soutènement- Mur destiné à soutenir les terres au-dessus.
  • Stalactite – concrétion due à la percolation, située en haut de la cavité (les stalactites sont transpercées par un canal axial.
  • Stéréotomie- art de représenter les solides en trois dimensions.
  • Stalagmite – concrétion due à la percolation située en bas de la cavité (les stalagmites sont arrondies au sommet).
  • Tambour- assises qui composent le fut d’une colonne.
  • Tenon – en bois ou en métal – partie mâle d’un ajustage – Tenon et mortaise.
  • Thalassa – Association organisatrice de voyages culturels.
  • Témoignage de Mme Paulette Latard.
  • Transit de l’eau dans l’aqueduc.
  • Transports des matériaux.
  • Travaux de confortement entrepris en 2008 sous la grande arche.
  • Travertin – dépôts calcaires . On en trouve en différents endroits dans l’Alzon, affluent du Gardon.
  • Thermes – Édifices, souvent publics, abritant des sources d’eau chaude.
  • Treuil- instrument de levage comportant un cylindre horizontal.
  • Tuileau (mortier de) – Mortier relativement étanche composé de sable, de chaux et de débris de terres cuites.
  • Tunnel du Pouzin – dans le prolongement de la culée aval de la canalisation du pont du Gard.
  • Tunnels de Sernhac.
  • Tympan – espace compris entre deux arcs consécutifs d’un arc et et le bandeau qui le surmonte.
  • Vidéo sur l’aqueduc de Nîmes.
  •  Visiter le pont du Gard et son aqueduc.
  • Visites organisées par l’association Académie Pont du Gard.
  • Volques – Peuple gaulois bien installé dans le Midi de la France actuelle, entre Rhône et Garonne. Les Volques Arécomiques entre Rhône et étang de Thau.
  • Volume du pont du Gard.
  • Voussoir– ou claveau- éléments constitutifs d’une voûte.

RETOUR

Ce contenu a été publié dans Actualité, culture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.