Lexique

  1. Académie Pont du Gard..
  2. Zuhause, deutsche Sprache.
  3. Affouillements- Cavités subaquatiques causées par les courants d’eau.
  4. Arches – Demi-cercle en pierre qui distribuent la masse de la construction située au dessus.
  5. Arche majeure – la plus large.
  6. Atelier – groupe de travail sur un sujet restreint.
  7. L’aqueduc depuis 1914..
  8. Activités de l’association pour l’année 2015-2016.
  9. Appareil – grand, moyen, petit appareil. Désignation des blocs qui entrent dans la construction.</h6
  10. Aqueducs des Alpilles (d’Arles et de Glanum).
  11. Arches – Les arches du pont du Gard..
  12. Arches – Les arches majeures du pont du Gard..
  13. Arrière-bec – Protection arrière d’une pile destinée à dissiper les courants transmis.
  14. Association Thalassa – organise des voyages culturels adaptés aux écoles.
  15. Audio sur « Il était autrefois avant le pont du Gard.« 
  16.  Avant-bec – protection maçonnée qui protège les piles du courant incident.
  17. Balouzière – nom de la colline qui borde le Gardon en amont du pont du Gard en sa rive gauche. Balouzière est une déformation continue de « val d’yeuses (vallée des chênes verts) », « val d’yeusière », « Balauzière », Balouzière ». Voir formule empirique de la Balouzière..
  18. béton de tuileau ou béton romain- béton étanche composé de sable, de chaux et de débris de briques, de tuiles, de céramiques.
  19. Boulidous – Exsurgences – ou sources- temporaires situées en dessous de l’exsurgence principale.
  20. Boutisse – Pierre horizontale, en façade, en saillie qui supportait plateau et échafaudages.
  21. Brassier – ouvrier agricole qui travaille avec ses bras.
  22. Bugadières – ou « lessiveuses », lavandières en provençal.
  23. Cabestan – Un treuil dont l’axe est vertical.
  24. Cadrans solaires.
  25. Cadrans solaires (construire un cadran solaire mural, vertical).
  26. Calepin – plan de travail à exécuter (feuille de route).
  27. Carnet d’adresses – Il s’agit des adresses que nous avons utilisées dans le site ou des adresses utiles à l’hébergement des visiteurs.
  28. Carrière de l’Estel – La principale carrière d’où on a extrait les pierres du pont du Gard et des ouvrages romains alentour et du pont routier, dit pont Pitot.
  29. Castellum– Bassin distributeur d’eau.
  30. Château de Saint Privat.
  31. Chanfrein – partie supérieure du cuvelage.
  32. Chèvre – Appareil de levage, facile à déplacer, pour soulever les pierres.
  33. Chiffres (pont du Gard en chiffres).
  34. Chorobate – Instrument de nivellement décrit par Vitruve.
  35. C.I.D.S. (Comité Intercommunal de Défense du Site du pont du Gard).
  36. Cintre – Forme en bois destinée à supporter les voussoirs jusqu’à complète exécution d’une voute ou d’une arche.
  37. Classes de patrimoine.
  38. Claveau – ou voussoir- pierre taillée en forme de coin, constitue les éléments d’une voûte Compagnons du Devoir – ou « du Tour de France ».
  39. Clé de voûte – c’est le claveau central et terminal de l’arc.
  40. Comité d’Orientation Scientifique du site du pont du Gard – Rassemble une vingtaine de personnes chargées de veiller à la qualité des travaux ou des transformations effectuées.
  41. Concrétions – Couches calcaires déposées sur les parois de la canalisation.
  42. Contrefort – renfort latéral qui s’oppose aux forces de poussées communiquées par la masse d’une voûte.
  43. Crues du Gardon.
  44. Culée – Massifs de maçonnerie ou élément naturel (collines) qui maintiennent les poussées latérales d’un monument.
  45. Cuvelage – surface hydraulique utile de l’aqueduc : les parois (piédroits et le radier).
  46. Cycle d’information et de réflexion sur le pont du Gard et l’aqueduc de Nîmes.
  47. Datations.
  48. Débit de l’aqueduc.
  49. Dioptre – appareil antique de nivellement : l’équerre sur le terrain.
  50. Distance orthodromique- ou distance « à vol d’oiseau » – C’est la distance la plus courte d’un point à un autre, c’est-à-dire, la longueur du plus petit des arcs du grand cercle terrestre qui passe par ces points.
  51. Documents – (nos propres documents).
  52. L’eau à Nîmes.
  53. Échancrures.
  54. Écoinçon – Partie maçonnée comprise entre deux arcs.
  55. Émile Espérandieu – l’auteur de référence du pont du Gard (1880-1939).
  56. Encorbellements – construction en saillie (Capitelles) ou en façade.
  57. Enquête publique – Article du Canard enchaîné.
  58. EPCC – Établissement Public de Coopération Culturelle, gestionnaire actuel du site du pont du Gard.
  59. Épisode cévenol – violent orage qui cause des crues des rivières au sud des Cévennes, à toute période de l’année, en particulier au début de l’automne.
  60. Équerre d’arpenteur – permet de déterminer des angles sur le terrain- Précision moyenne.
  61. Érosion régressive. L’eau creuse sa vallée en reculant.
  62. Escoude – nom d’origine locale du pic pour extraire la pierre.
  63. Étrésillon – Pièce de bois ou bâties pour contreforter deux parties.
  64. Exposition (Maquettes.)
  65. Extrados – Partie convexe extérieure à la voûte.
  66. Exposition (Panneaux.)
  67. Exsurgence – source. A la différence de la résurgence qui caractérise un cours d’eau qui coule à l’air libre, devient souterrain puis ressort à l’air libre.
  68. Façade occidentale du pont du Gard.
  69. Façade orientale du pont du Gard.
  70. Formule empirique de la Balouzière. Cette formule empirique donne le débit d’une crue du Gardon, exclusivement en amont du pont du Gard, au lieudit la Balouzière.
  71. Gardon – rivière : le Gard.
  72. Gnomon – Bâton planté verticalement sur le sol.  A l’origine des calendriers et des cadrans solaires.
  73. Grand appareil – Gros blocs de pierre, pouvant dépasser une tonne.
  74. Grande expo – dans le site du pont du Gard.
  75. Groma – ou ferramentum – Instrument d’arpentage- C’est l’équerre sur le terrain.
  76. Héron – (Formule de) pour calculer l’aire d’un triangle en fonction de ses côtés.
  77. Hydrauliquedébit.
  78. Hydrologie – situation hydrologique : à Remoulinsà Anduze..
  79. Hodomètre ( ou odomètre) – à voir aussi.
  80. Il était autrefois avant le pont du Gard.
  81. Imposte – Base des arches située selon le diamètre horizontal.
  82. Jambage – montant vertical d’une ouverture surmontée d’un linteau.
  83. « L’aqueduc du pont du Gard – huit itinéraires de découverte d’Uzès à Nîmes » à voir également.
  84. liant- matériau qui lie les agrégats (mortier).
  85. Librator – géomètre- architecte Ouvrages (livres.)
  86. Lièvre (du pont du Gard) – Emblème phallique gravé sur le pont du Gard- Pour protéger du mauvais oeil.
  87. Linteau – Bloc posé sur les jambages d’une ouverture pour supporter les masses au-dessus.
  88. Louve – Appareil de préhension des blocs de pierre.
  89. Martellière – Ouverture pratiquée au bas d’une canalisation pour utiliser son eau.
  90. Masse du pont du Gard.
  91. Matériaux.
  92. Mât romain (ou chèvre).
  93. Maître-compagnon – Ouvrier accompli apte à réaliser une œuvre.
  94. Maître d’oeuvre – L’architecte qui dirige un chantier.
  95. Maître de l’ouvrage – fait construire une œuvre.
  96. Moellon – Pierre facile à transporter, sans matériel particulier – quelques décimètres</sp/an>.
  97. Mortier- Mélange d’eau, de sable et d’agrégat (sable ou gravier ou débris de céramique).
  98. Météo – Le temps qu’il fait dans la région de Nîmes-Courbessac peut être connu à tout instant sur notre site.
  99. Moulins – ou « usines ». Une trentaine de moulins à eau qui faisaient travailler 1200 personnes, fonctionnaient à l’énergie hydraulique, avant l’invention des énergies électriques et thermiques.
  100. « Mur-bahut » ou « mur aqueduc »- Supporte la canalisation lorsque sa hauteur ne dépasse pas une dizaines de pieds romains ( 3 mètres environ).
  101. Néolithique – Âge de la pierre nouvelle ou pierre polie. A partir du VIIe siècle av. J.-C. dans nos régions. L’homme devient cultivateur-éleveur- Progrès techniques.
  102. Nîmes la Rome française.
  103. Opus – ouvrage- la forme de et ouvrage.
  104. Oppidum – place forte, protégée par sa situation géographique (île, cap, marais, souvent colline mais pas  toujours). Pluriel oppida ou oppidums (forme francisée).
  105. Paléolithique – Âge de la vieille pierre dite pierre taillée. Plusieurs centaines de milliers d’années : 2,5- 3  millions d’années, l’homme prédateur, chasseur-cueilleur. Dans nos régions : vestiges dans les Pyrénées Orientales- Homme de Tautavel.
  106. Parement – Partie superficielle, visible d’un mur.
  107. Pendage – Plan incliné d’un lit de pierre.
  108. Petit appareil – Moellon de quelques décimètres.
  109. Piédroit – ou pied-droit- parois verticales de la canalisation.
  110. Pierre de taille – Pierre de grande dimension.
  111. Plan du site.
  112. Ponceau – Pont de petites dimensions.
  113. Pont Pitot – c’est le pont routier qui jouxte le pont du Gard- du nom du son constructeur.
  114. Pouvoir séparateur de l’oeil – angle minimal sous lequel on peut distinguer deux points ( 1′ d’angle pour l’oeil, soit 1 mm vu à 3 m).
  115. Propriété intellectuelle.
  116. Protohistoire – Période des civilisations  qui précède l’écriture – Âge du fer.
  117. Quatrième dimension – C’est le temps. Le temps fait l’histoire.
  118. Queue d’aronde – En forme de queue d’hirondelle – Se dit d’une forme d’ajustage.
  119. « Racontez-moi le pont du Gard. « 
  120. Rachaland -ou brassier- Ouvrier agricole qu travaille avec ses bras.
  121. Radier – Recouvre le fond de la canalisation.
  122. Regard – Ouverture maçonnée verticale qui permet débouche sur la canalisation.
  123. Rein (d’un arc) – partie à peu près médiane d’une voûte. Un des points faibles de la voûte.
  124. Rempiètement – reconstruction du pied d’un mur ou d’une pile endommagée.
  125. Sondage – fouille de petites dimensions pour tenter de découvrir des vestiges.
  126. Solin – Raccord d’enduite entre le radier horizontal et les piédroits verticaux.
  127. Soutènement- Mur destiné à soutenir les terres au-dessus.
  128. Stalactite – concrétion due à la percolation, située en haut de la cavité (les stalactites sont transpercées par un canal axial.
  129. Stéréotomie- art de représenter les solides en trois dimensions.
  130. Stalagmite – concrétion due à la percolation située en bas de la cavité (les stalagmites sont arrondies au sommet).
  131. Tambour- assises qui composent le fut d’une colonne.
  132. Tenon – en bois ou en métal – partie mâle d’un ajustage – Tenon et mortaise.
  133. Thalassa – Association organisatrice de voyages culturels.
  134. Témoignage de Mme Paulette Latard.
  135. Transit de l’eau dans l’aqueduc.
  136. Transports des matériaux.
  137. Travaux de confortement entrepris en 2008 sous la grande arche.
  138. Travertin – dépôts calcaires . On en trouve en différents endroits dans l’Alzon, affluent du Gardon.
  139. Thermes – Édifices, souvent publics, abritant des sources d’eau chaude.
  140. Treuil- instrument de levage comportant un cylindre horizontal.
  141. Tuileau (mortier de) – Mortier relativement étanche composé de sable, de chaux et de débris de terres cuites.
  142. Tunnel du Pouzin – dans le prolongement de la culée aval de la canalisation du pont du Gard.
  143. Tunnels de Sernhac.
  144. Tympan – espace compris entre deux arcs consécutifs d’un arc et et le bandeau qui le surmonte.
  145. Vidéo sur l’aqueduc de Nîmes.
  146.  Visiter le pont du Gard et son aqueduc.
  147. Visites organisées par l’association Académie Pont du Gard.
  148. Volques – Peuple gaulois bien installé dans le Midi de la France actuelle, entre Rhône et Garonne. Les Volques Arécomiques entre Rhône et étang de Thau.
  149. Volume du pont du Gard.
  150. Voussoir– ou claveau- éléments constitutifs d’une voûte.

RETOUR

Ce contenu a été publié dans Actualité, culture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.